• Eklabugs - Février 2018 | Amour

    Hey ! Je vous retrouve aujourd'hui pour ma participation à la 31ème session Eklabugs sur le thème de l'amour. J'ai plusieurs idées qui me sont venues assez spontanément, j'aurais pu parler de plein de choses, être un peu plus originale, mais dès que j'ai découvert le thème de la session j'ai pensé à quelque chose que j'avais écrit. Je ne pensais pas que c'était il y a si longtemps alors je vous avoue que j'ai mis un peu de temps à retrouver ce texte !

    « Pourquoi est-ce que dans cette société tout tourne autour de l'amour ? Quand tu es célibataire, les gens considèrent que tu cherches mais tu n'a pas encore trouvé. Et si j'ai pas envie de chercher et que je suis très bien seul(e) ? Non mais enfin c'est vrai, si quelqu'un vit seul, vieilli "seul", c'est pas normal, on a de la peine pour lui. Je connais des personnes qui sont dans cette situation par choix et qui le vivent très bien. On peut très bien vivre sans, il n'y a pas que le grand amour dans la vie. Les proches aussi comptent et je pense qu'en était bien entouré, il n'y a pas besoin de plus. Et puis cette histoire de dépendre carrément de l'autre, c'est n'importe quoi, on doit pouvoir s'auto-suffire quand même ! On dirait que les gens vivent pour ça, pour trouver le grand amour, son âme sœur et passer le restant de ses jours avec. Non, vous faites ce que vous voulez, si c'est vraiment ce que vous souhaitez au plus profond de vous même faites-le mais si ce n'est pas le cas, on a pas besoin de ça, vous pouvez vivre heureux autrement. » – 13.03.16

    Je préfère clarifier, je n'ai rien contre l'amour, c'est quelque chose de merveilleux mais c'est la vision qu'on en a aujourd'hui comme une 'obligation'.

     •  Pour commencer, j'ai vraiment cette impression que l'amour est au centre de la société. Cette pression, trouver le grand amour, le but d'une vie. J'en ai marre de ces films romantiques à souhait, de ces publicités pour les sites de rencontre (ne parlons pas de l'argent que certains se font sur le dos de l'amour etc). Dans ma famille j'ai une cousine qui a plus de 30 ans, qui a un copain depuis longtemps, 3 enfants et, son frère (2 ans de moins), qui a une copine depuis un an environ. Et donc les diverses questions avant qu'on posait à mon oncle et ma tante ou qu'eux même soulevaient du style 'et ... toujours personne ?' bah oui sa sœur ça fait un moment qu'elle est casée, il serait peut être temps ça m'agace vraiment. Je pense qu'on aurait ressorti la même chose aujourd'hui, j'aurais répondu – puisque j'ai décidé d'arrêter de me priver de répondre au prétexte du qu'en dira-t-on. Bref, tout ça pour dire que ça me fatigue cette pression qu'on met aux gens, quand bien même ce n'est pas à moi. Un peu comme pour les enfants, dont j'ai parlé dans un autre article.

     •   Pour moi, on doit pouvoir vivre "seul" avant de vivre à deux, quand je dis "seul" cela ne veut pas dire qu'on n'est pas entouré par ses proches (amis, famille). Déjà, ne pas vouloir combler un vide par une relation, je pense qu'il est important de "s'auto-suffire" dans le sens où on n'a pas besoin d'être dépendant d'une personne. Et après, c'est un plus, mais ça doit rester un plus et non un besoin ou une nécessité absolue. Je vois aussi les choses d'une manière qui ne plaît pas à tous. C'est-à-dire que je ne cherche pas le grand amour de ma vie, la personne avec qui je vais passer toute ma vie. En fait, je pense qu'une relation peut durer plus ou moins longtemps, l'essentiel étant qu'elle ne finisse pas en drame parce qu'on force les choses. Si ça dure une vie tant mieux mais si ça ne dure pas toute une vie, c'est pas grave, du moment qu'on ne force pas une relation à durer le plus longtemps possible alors qu'il n'y a plus l'envie de continuer cette relation d'un côté et/ou de l'autre.  •  Ceci dit, le mariage et les enfants ça ne m'intéresse pas et je respecte les différentes visions que les gens peuvent avoir de l'amour notamment sur ces deux points. Voilà, faites ce que vous voulez, ne cédez pas à la pression, répondez-y. Faites ce dont vous avez envie, peu importe que ce soit ce qu'on vous demande ou non, ne suivez pas les autres, suivez vos envies.

     

    N'hésitez pas à donner votre avis, qu'il soit en accord ou en désaccord avec le mien. Et je vous laisse aller voir les articles des autres participants, qui auront peut-être traité un autre aspect de ce vaste sujet.

    Tsunn : L'amour - Février 2018 #31

    Eyael_ : Projet Eklabugs : L'amour en vrai

    Mimicat : Eklabugs #31 : L'amour...

    Ella! : { Eklabug } L'amour sous toutes ses formes

    Gaellah : Tu es l'air que je respire

     

    Je profite de mes vacances pour me reposer, lire, aller au cinéma mais aussi m'occuper un peu du blog donc je pense que je posterai à nouveau sans trop tarder. A bientôt et bonnes vacances ou bon courage si vous avez repris les cours.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Février à 12:30
    Ah comme j'aime ton article ! Le fait est que tu prêches une convertie là. Ceci dit la raison n'est pas forcément qu'on n'a besoin de personne mais que l'on n'adhère pas à cette déformation socio-culturelle qu'on a fait de l'amour. On le veut bien sûr comme tout le monde mais le VRAI qui est de nature spirituelle avant tout (même si on ne crache pas sur tout le reste, suivez mon regard... :lol:) et on préfère s'en passer que de se contenter d'un ersatz. Au vu de ce que tu racontes, j'imagine que tu as déjà aussi entendu des réflexions du genre "Tu es trop difficile, tu ne trouveras jamais personne" ou "Dans la vie, il faut faire des concessions" (lapsus révélateur que je viens de corriger j'avais écrit "conceptions", "l'amour ne dure pas", etc, etc. No comments. Et le truc de vouloir à tout prix "caser" les gens célibataires (rien que le mot employé est tellement péjoratif, comme si l'amour était un tiroir, "chaque pot a son couvercle" ou ce genre d'expression à la con), ça n'a rien à voir avec de la bonté d'âme mais une certaine peur inconsciente. D'abord les célibataires font peur parce qu'ils ou elles sont des rivaux/ales potentiel(le)s mais aussi parce qu'ils sont plus libres et moins manipulables par la société, leurs décisions n'affectent qu'eux pas toute une famille. D'autre part, ils renvoient justement une image d'auto-suffisance, parfois d'amour de soi qui interpelle même si ce n'est jamais au niveau conscient. Dans un article sans rapport sur l'inquisition et les chasses aux sorcières, ils rappelaient que c'était souvent les femmes veuves ou célibataires qui étaient prises pour cibles. Pas pour rien. Rien n'effraie plus les hommes qu'une femme qui peut se passer d'eux. D'ailleurs on parle moins de vieux garçon que de vieille fille. On dit "célibataire" pour les hommes à tout âge mais "vieille fille" pour les femmes passé la trentaine. Mais cons absolus moi je le dis pour hommes et femmes de tous âges avant et après la trentaine :lol: Que chacun vive sa vie comme il l'entend sans rendre de compte aux autres et assume ses peurs sans vouloir punir autrui de ce qu'il s'inflige à lui-même.
    2
    Mercredi 28 Février à 12:44
    Je te comprend parfaitement et je préfère largement être difficile, c'est presque un culte de devoir trouver l'amour. Il y a aussi les films dont tu as parlé qui idéalise trop l'amour comme une perfection a avoir absolument. Finalement après tout ces combats pour notre liberté la societé réussi à prendre le dessus, c'est un complot lol.
    3
    Mercredi 28 Février à 13:09
    Oui, c'est un complot :lol: En fait, on en a fait un cliché cul-cul la praline de l'amour qui peut changer le monde parce qu'on en pouvait pas en faire un truc diabolique ou déviant (genre c'est Satan :lol:) mais justement parce que c'est vrai. Les gens ne veulent pas qu'on se moquent d'eux. Ils rêvent tous d'amour (pas forcément comme on le présente dans les films) mais n'osent pas le dire parce qu'on va les traiter de bisounours.
    4
    Mercredi 28 Février à 20:12

    Effectivement, beaucoup de personnes ont du mal à comprendre le principe de "ne pas chercher l'amour" (ou le grand amour), ou "ne pas s'intéresser aux relations amoureuses". Certaines cherchent à comprendre, mais d'autres ont des remarques plus désobligeantes qu'autre chose. Et, au final, on est en couple pour nous ou pour les autres ? Triste question, qui ne devrait pas exister.

    Vivre seul(e) n'est pas si mal, mais certains ne le voient pas de cet œil. Pourtant, dans un couple, il faut vivre ensemble, pour évoluer ensemble, et vivre seule, pour notre développement individuel. D'une certaine manière, cela rejoint aussi le principe d'auto-suffisance dont tu parles.

    Pour parler des mariages, et enfant, dans une vidéo de Fabrice Florent, dont j'ai oublié le nom, l'invité disait : "On demande souvent aux gens qui ne veulent pas d'enfant, s'ils vont regretter, mais on ne dit rien à ceux qui en veulent" (ou quelque chose comme ça). Et, il ajoutait que ça femme avait, d'après lui, voulu un enfant à cause de ce que la société attendait d'elle, plutôt que de sa propre volonté.

    5
    Mercredi 28 Février à 21:10
    Très juste une fois encore ce que tu dis Tsunn. Et parfois quand une femme ne veut pas d'enfant, faut entendre ce qu'on dit d'elle. Je préfère m'abstenir car l'hypocrisie décidément ça m'insupporte de plus en plus !
    6
    Mercredi 28 Février à 23:48

    (L'ancienne grammanazi que je suis a relu mon commentaire et a vu écrit "que ça femme"... Quelle horreur !)

    Je n'ai encore rien entendu, hormis le "regretter si t'as pas d'enfant" (plutôt classique). Je suppose que je dois m'en estimer chanceuse !!

    7
    Jeudi 1er Mars à 00:07
    Grammanazi, j'aime bien comme expression :lol: Oui les fautes que l'on fait à l'écran, c'est parfois hallucinant. Je ne parle pas des fâchés congénitaux avec tout ce qui ressemble à une règle de grammaire ou d'orthographe hein mais de gens instruits qui s'expriment de manière parfaite mais des fautes comme tu dis horrifiantes. Alors je pense que ça doit venir du fait que l'écran doit influer sur le cerveau et le cerveau gauche se fait un peu court-cicuiterr au point qu'il en oublie les règles. Je ne vois que ça car je me relis parfois plusieurs fois et un peu plus tard je fais des bonds comme toi sur des choses indignes. On est mal quand même :lol: Pour le reste, prie pour que ça dure.
    8
    Jeudi 1er Mars à 12:17

    Pour les femmes qui ne veulent pas d'enfants je te comprend totalement parce que quand on y réfléchi , un bébé demande à lui seul la plus grande attention alors des enfants (comme tu le dis :lol:) faut quand même renoncer à plein de truc pour leur donner une bonne éducation, quand je vois que certains enfants ne vont pas en cours parce que souvent leur parents ne les réveille pas ou trop la flemme, ça me dégoûte, si on veut des enfants on s'occupe un minimum d'eux. Donc ici ceux ou celles qui ont le plus raison c'est ceux qui ne veulent pas d'enfants parce que choisir d'avoir un enfant c'est presque renoncer à toute une liberté. Et l'excuse de "tu vas trouver le sens de la vie", "moi je l'ai trouvé grâce à mes petits bout de choux" elle a du attendre pour le trouver j'avais lu ça une fois.

    9
    Samedi 3 Mars à 23:37

    @Eyael_ Oui, c'est ça, ne pas vouloir se caser à tout prix quitte à se retrouver avec quelqu'un qu'on n'aime pas vraiment. C'est vrai que je n'avais pas forcément pensé à cet aspect là des choses, un célibataire est un concurrent potentiel. L'expression "vieille fille" c'est quelque chose que je n'ai pas entendu depuis un petit moment mais qui ne m'agace pas moins pour autant...

     

    @cheek Oui, les films et les représentations de manière plus générale nous influencent énormément là-dessus. Je crois bien x)

     

    @Tsunn Oui, malheureusement nombreux sont les couples qui se forment uniquement parce qu'il faut être en couple (sans que ce soit forcément conscient).

    Je pense qu'il faut vivre un peu seul pour pouvoir se connaître. Et je pense qu'on peut aussi être en couple sans forcément vivre ensemble. Ceci dit, c'est plus compliqué quand on a beaucoup de projets en commun, dont celui de construire sa vie ensemble.

    Je crois que je n'ai pas regarder les vidéos de Fabrice mais je l'ai déjà entendu dans une autre vidéo qui parlait du choix de ne pas avoir d'enfants et c'est aussi ce que je pense. Je trouve ça important que ce soit un peu remis en question parce que j'ai l'impression que cette situation est vraiment fréquente, c'est considéré comme dans l'ordre des choses.

     

    L'autre jour, j'étais au self avec des filles de ma classe qui parlaient des noms qu'elles voulaient donner à leurs enfants. Et on m'a demandé à moi. J'ai répondu que je ne voulais pas d'enfants et j'ai encore eu le droit, comme d'habitude, à "tu changeras peut-être (sûrement) d'avis". Et j'ai aussi entendu plusieurs fois (pas forcément à ma destination) le classique regret.

     

    Pour les fautes d'orthographe, je me rends parfois compte d'horribles erreurs en me relisant aussi. Le même genre de fautes que quand il me reste très peu de temps pour finir de rédiger ma copie.

     

    @Cheek Oui, un enfant c'est vraiment une charge et il faudrait réfléchir davantage avant de faire le "choix" d'en avoir.

    10
    Dimanche 4 Mars à 00:45

    J'adore ton article et suis totalement d'accord. On a tous le droit d'être célibataire. Il n'y a rien d'honteux à ne pas être en couple. J'ai pas mal d'amies qui sont totalement contre. D'ailleurs il y en a une qui (pour la petite anecdote), quand on lui a demandé si elle avait un petit copain à un repas de famille a répondu : " oui, elle s'appelle Anaïs" juste pour les faire taire. Elle en était super fière. (je précise au cas où qu'elle n'a rien contre la communauté LGBT loin de là). Je cite cet exemple même si on s'en fiche pasque je l'adore en fait!

    On a une société bizarrement faite: c'est limite plus important d'être en couple plutôt qu'être heureux. C'est impressionnant le nombre de personnes qui se forcent limite à avoir une relation pasque ça fait bien.

    Tout ça pour dire que je suis du même avis que toi: si on a envie d'être en couple, qu'on tombe amoureux,...tant mieux. Si on préfère être seuls...tant mieux aussi! Il n'y a pas que l'amour dans la vie et les autres n'ont rien à y redire: ce sont nos choix!

    11
    Dimanche 4 Mars à 14:51

    Je pense qu'un problème c'est aussi la représentation uniformisée du couple dans la société alors que quand on est en couple, on n'est pas forcément obligés de vivre ensemble ou ce genre de choses, il y a différentes possibilités. J'ai une amie qui voulait sortir la même chose à sa tante en repas de famille, pour les mêmes raisons mais je ne sais pas si elle l'a fait au final ou pas.

    Oui, c'est ça. Je trouve que c'est vraiment dommage.

    12
    Jeudi 29 Mars à 23:38

    Je suis d'accord sur le fait qu'on doit pouvoir s'auto-suffire. C'est à dire qu'on n'est pas censé dépendre de l'autre au point de ne plus vivre. C'est la vision très romantique des histoires (et même si je suis très romantiques, ça l'est peut être un peu trop pour moi^^).

    Cependant, je trouve ça triste les personnes qui n'ont pas connu l'amour. Les personnes qui n'ont trouvé personne avec qui vivre sa vie. Oui, c'est vrai, on peut vivre seul, mais c'est bien plus amusant à deux, tu ne penses pas ?

    • Voir les réponses
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :